https://museematisse.fr/2019-annee-matisse

Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis

Découvrez le musée en nocturne les vendredis, samedis, dimanches jusque 19h30.
Entrée gratuite pour tous la dernière heure d'ouverture dans le cadre des HAPPY HOURS.

2019, année Matisse

Page précédente

Pour son 150ème anniversaire de naissance, retrouvez Matisse dans le Musée qu'il a fondé au Cateau-Cambrésis en 1952

Henri Matisse, Autoportrait, 1918, huile sur toile (65 x 54 cm). Donation Madame Jean Matisse à l'Etat français pour dépôt au musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis. Photo Musée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis, Droits réservés. © Succession H. Matisse.

Henri Matisse naît le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis. Peu après sa naissance, ses parents ouvrent en 1870 une graineterie à Bohain-en-Vermandois. Le futur peintre passe son enfance parmi les couleurs et les graines du commerce familial.

Le jeune Henri a la révélation de sa vocation grâce à sa mère qui lui offre sa première boîte de couleurs. La passion d’Henri Matisse pour la peinture est la plus forte : il ne reprend ni le commerce familial, ni la carrière de clerc d’avoué à laquelle il se destinait par la suite.
Il entreprend sa formation dans la ville de Saint-Quentin en suivant les cours de dessin au Palais de Fervaques avant de rejoindre les ateliers de Gustave Moreau à Paris, où il devient un des plus grands peintres du XXème siècle.

Son œuvre évolue mais sa façon de travailler reste marquée des influences de son enfance et sa jeunesse passées sur les terres du Nord et de Picardie : goût du labeur et couleurs des tissus qu’il collectionne, goût pour les fleurs et les plantes qu’il découvre dans la graineterie de ses parents.

Henri Matisse témoigne d’un vibrant hommage à sa ville natale en lui offrant 82 œuvres de sa collection personnelle pour créer son musée éponyme en 1952.

Mes concitoyens du Cateau, que j'ai quittés si vite pour aller où ma destinée m'a conduit, ont voulu honorer ma vie de travail par la création de ce musée (…)
Henri Matisse, 8 novembre 1952.
Retour en haut de page